News

Chalosse Xtreme 16 septembre 2018

le dans Racine
Chalosse Xtreme 16 septembre 2018
Une fois n’est pas coutume les conditions s’annoncent idéales pour cette édition du Chalosse Xtreme. Quelle bonne idée de l’avoir déplacé d’un pluvieux printemps à une magnifique fin d’été !
Arrivé sur place à 7h00, peu de monde présent mais Adrien (avec un K) est déjà là. Motivé et content de reprendre le VTT après de longs mois sans y toucher je m’inscris sur le 80km. A l’affichage je vois qu’il fait 83km, 1800D+. Ca parait assez copieux, j’espère être de retour avant 15h00 ! Les présents de St Sever après vérification avec notre Président car je n’ai pas vu tout le monde le matin: Adrien(kono, Ballouard (Balou),Roger, Eric Ducau et son frère Fifi, Laurent, Pascal Gomez, Jean Luc Leiza (le maréchal), Jan Oswarek, Geoffray, Denis Ladeira, Kiki, VDK, Jean Yves, Yannick Brethous, Philippe Fraty, Emeric. Pas mal de motivés d’Oloron, de Salies et d’autres clubs du 64 semblent se lancer aussi sur le 80km. A St Sever visiblement on vise plutôt le 60km. A 7h20 l’organisation annonce que 80% du balisage a été enlevé dans la nuit ! Il y a de gentils farceurs « bon esprit » dans le coin, sûrement le genre à vouloir ne pas partager les collines et les bois environnants…
Le départ est donc légèrement différé le temps que l’organisation re-balise (parfaitement) les circuits. 7h50, Le départ se fait par petit groupe afin d’éviter le goulet d’étranglement, je pars dans le 3è groupe avec Adrien et Kiki. Pourtant au bout de 500m à l’abord de la première petite descente ça bouchonne, je passe en grillant la priorité à Adrien qui semblait se poser des questions ;-)
S’ensuit un peu de bordure de champs et toute une série de single dans les bois qui tournicotent délicieusement, c’est plat et parfait pour une mise en jambe. Ah ben non c’est plus plat et ça monte même sévère rapidement mais on s’en doutait ! partis par le côté Nord on revient sur Nassiet pour partir côté Est d’abord par la route (magnifique vue sur les Pyrénées) petite boucle dans les bois avec très beaux singles et grimpettes puis direction plein Sud ensuite. Quelques petites portions roulantes avant de réattaquer les singles. Au 3è ravito vers le km 35 je commence à me demander si je vais tenir les 83km, j’ai le développement un peu court (32x36) ou la caisse insuffisante, je force comme une mule pour passer les raidars qui sont nombreux… bon ça passe et heureusement quelques portions de pistes et bordures de champs viennent décontracter tout ça. D’habitude je déteste mais là elles sont bienvenues ! Il y aura de belles portions de singles en forêt avant d’arriver sur Amou, ou le profil ultra roulant pendant une dizaine de km est à nouveau le bienvenu ! Ce qui est très bien vu ce sont les ravito grosso modo tous les 10km. Le Bois d’Amou se passe facilement avec une majorité de pistes roulantes et quelques portions de bons singles. Roger et Jean Yves m’ont rattrapé sur cette portion et me dépassent. Les choses se re-corsent vers Brassempouy et St Cricq, les montées sont bien raides mais le plaisir est vraiment là dans les singles et quelques descentes font aussi oublier le reste. A l’un des ravitos un collègue de St Sever sur un GT acier gris me rattrape et me dépasse, il semble lui aussi parti sur le 80km. Au km 68, en pleine descente je sens une méchante piqûre au coin de l’œil, le temps de freiner et descendre du vélo la bestiole me repique, ça fait hyper mal, je mets un peu d’eau, je remets les lunettes que je n’aurais pas dû enlever (j’avais chaud). Je n’ai pas vu la bête mais vu comme j’ai gonflé les jours suivants je dirai frelon. Heureusement le plaisir de rouler les singles et les pistes est toujours là, certaines côtes ont du mal à passer. La dernière boucle du 80 sera hyper sympa, que du single en forêt mais encore 4 beaux raidars, je monte en partie à pieds sur 3 d’entre eux, ça décontracte les mollets ! Je comprends pourquoi il y a un dernier ravito à 5km de l’arrivée… entre la chaleur et les raidars nous sommes nombreux à accuser le coup sur ce dernier tronçons. Quasiment que du single jusqu’à ce qu’on retrouve la route et retour à la salle des sports de Nassiet. Il est 14h15, 6H30 pour une rando dont 5h50 en vélo, 85km, que c’est bon ! Mon Kona Unit et moi nous sommes absolument régalés sur ce parcours extrêmement bien tracé, nettoyé, parfaitement balisé malgré l’attentat de la nuit, avec beaucoup de ravitos. Un grand merci au club Chalosse VTT et à l’année prochaine, allez même si c’est au printemps je reviens ! Thomas

CR rando de POYANNE du 02/09/2018 (par Denis Graffiti-Loeb)

le dans Racine
CR rando de POYANNE du 02/09/2018 (par Denis Graffiti-Loeb)
Pour ce dimanche 2 septembre direction Poyanne, qui est maintenant devenu une rando incontournable pour les vététistes du secteur.
Accueil dans les normes, avec café et gâteaux.
On est 16 du club et 17 avec Chantal à avoir fait le déplacement, encore un bon score pour les diables jaunes, la petite liste qui va bien : Olivier L, Jean-Luc L, Kiki, Kono, Jean-Luc P, Roulio, Pascal GTI, Philippe P, Jean-Yves, Philippe F, Freddy, Nicolas, Bernard électro, Philippe G, Notre Bernard (en pédestre pour l’occasion) et ma pomme.
8 h 30 : le départ est donné, comme d’habitude sur les chapeaux de roues, très vite les singles arrivent, c’est technique joueur, physique avec du dénivelé… Le top.
Le balisage est correct, tout est très bien préparé, bien nettoyé. Un viaduc a même été créé pour l’occasion ! Et que dire des ravitos super bien fournis, dont un était dans l’enceinte d’une ganaderia, c’était rigolo mais la sortie l’était moins, ça sautait un peu.
A l’arrivée la banane était de mise preuve que le plaisir était bien là, même si quelques passages enherbés et parfois sautillants ont mis les suspensions à l’épreuve, mais ça a été vite oublié.
Histoire de finir sur une bonne note, le traditionnelle bière (Grimbergen) avec le sandwich étaient proposés à l’arrivée. Merci au club de Poyanne pour ce bon moment et à l’année prochaine,
Hasta la vista,
Denis Loeb !!....

chalosse extreme

le dans Racine
chalosse extreme
Le chalossais est têtu, c’est là son moindre défaut ! Quand il dit on va faire un circuit en Chalosse avec un dénivelé de 1850 mètres eh bien il le fait ! Le chalossais contrarié quant à lui devient capbourrut. C’est la même chose en pire ! Et des chalossais contrariés il y en avait un paquet en juin lorsque l’eau s’est mise à tomber du ciel comme vache qui pisse sur les magnifiques sentiers parfaitement débroussaillés et balayés et sur les espoirs de tous les bénévoles. Alors les capbourrut de Nassiet ont relevé les manches, bougé les dates, repris les débroussailleuses. Adieu un Amou de VTT, place au Chalosse Extrem 11 « le retour », et comme dans tous les « retours » il est énervé. Alors oui il y aura bien ce fameux circuit de 80 km avec 1850 m de dénivelé. Oui il vaudra mieux être en forme parce qu’il n’y a pas que chez nos voisins du Pays Basque ou du Béarn qu’on peut se faire mal aux jambes à en regretter d’avoir un jour décidé d’acheter ce magnifique 29 pouces tout suspendu hors de prix et de se demander combien ça peut encore valoir sur le bon coin ! Oui il faudra oser venir à Nassiet le 16 septembre faire tourner les gambettes !
Bon, si tu es plutôt de ceux qui se demandent si c’est vraiment grave ce cholestérol dans ton dernier bilan sanguin et s’il faudrait pas quand même se remettre au sport, ou si tu a s acheté ce nouvel ordinateur de bord pour bicyclette qui calcule ton âge physiologique et qui vient de t’annoncer que tu en fais 5 de plus que ce que dit ton acte de naissance, oui toi qui ne sait plus où tu as mis ton équipement de vtt, qui ne sait toujours pas à combien on gonfle les pneus sur du sec, oui toi aussi tu as ta place au Chalosse Extreme 11. Le Chalosse VTT t’as prévu un Chalosse un peu moins extrême. Et même si tu ne sais plus à quand remonte ta dernière balade en vélo, si ton vélo à des garde boue, une petite sonnette et un décor à fleurs, toi aussi tu peux venir, il ya aura un Chalosse carrément pas extrême pour toi où tu pourras prendre le temps de taper la causette avec les bénévoles aux ravitaillements, de faire tomber la boue après les flaques et de cueillir les champignons.
Bon et si tu ne m’aimes pas le vélo, tu pourras venir courir sur le trail. Comment tu as perdu tes baskets ? Alors viens marcher sur nos circuits pédestres. Alors ami lecteur, si à ce stade tu n’as toujours pas trouvé ton bonheur parmi toutes ces activités, c’est que tu n’aimes vraiment pas la nature ! Alors sache qu’il te reste le repas de midi ouvert à tous. Bref, je ne vois pas où aller d’autre le 16 septembre qu’à NASSIET !!