AInsa le retour (par Ben)

le dans Racine
AInsa le retour (par Ben)
Décollage vendredi matin de bonne heure en compagnie de Christophe, Emeric et Damien que l’on retrouve à Lannemezan.
On a un timing à respecter car notre interprète attitré a convenu d’un RDV à 14h avec TT Adventura, notre taxi.
On prend possession de nos chambres, on mange, on se prépare et on est déjà sur les vélos.

On retrouve notre chauffeur et direction la Maxiavalanche !
Il nous dépose au point le plus haut où il peut accéder, il nous reste 600m de D+ sur 6 petits kilomètres.

Arrivés en haut, on mange un morceau, on enfile les protections et c’est parti; nous qui pensions attaquer que de la descente, raté… Ca descend un peu et surtout ça remonte en permanence! On passe à des 2-3 endroits vertigineux où il faut descendre du vélo, genre single de 50cm avec falaise à droite. Et le vrai D- débute! Les corps de roue libre chantent, les cuisses et les bras en prennent pour leur grade, on est content!
Le final emprunte la ruta 7 qui est tjrs aussi bonne avec ces singles en pleine forêt, on discute avec un groupe qui nous conseille un itinéraire en précisant qu’il faut faire gaffe : passages chauds…
Et effectivement, ils nous avaient pas menti…

Retour à l'hôtel où la douche sera des plus agréables, car oui il fait plutôt chaud à Ainsa bien qu’on soit fin octobre.

Je ne m’étendrai pas sur la soirée du vendredi soir, la finalité étant que nous sommes parti de l’hôtel à 10h50 le samedi matin…

Raisonnablement, on part sur une trace un peu plus cool que celle initialement prévu.
Descentes gentilles, mis à part une longue portion pentu avec de la bonne grosse pierre très usante…

On pose les vélos, on part à la recherche d’une table en terrasse avec ce magnifique soleil, une fois le repas avalé, grande discussion sur quelle trace faire en cette fin d’après-midi, jusqu’à ce que Christophe, grand seigneur, ou un peu fatigué nous propose de nous déposer en altitude pour faire un des deux descentes de la mythique Costa Doble, une telle proposition ne pouvant se refuser, c’est parti! Il est 17h lorsque nous sommes en haut, équipés et prêt à en découdre! La Costa est un must, le flow est là, on prend de la vitesse, mais pas trop car en cas de chute, c’est au menu pente + arbres en permanence, on arrive sur les fameuses épingles dans du très pentu, que c’est bon… On longe le Rio jusqu’à Ainsa et la journée se finit en beauté !

On est samedi soir mais il faut être sage car demain matin, on décolle à 8h de l’hôtel avec toujours comme contrainte horaire, rendre notre chambre vers midi. Après discussion avec Jo l’indien que l’on retrouve, ça sera la Costa Doble.

On commence par la plus physique, trialisante et pentu avec de bonnes marches sur le final, Jo est là au camping de Boltana pour nous remonter, c’est la dernière, il faut en profiter, lâcher un peu plus les freins sans se fracasser pour autant…
Cette dernière descente s’est bien déroulée, si ce n’est la rencontre avec un sanglier en plein milieu du single à 10m de moi!

Bon, on y retourne quand !!!????