CR RANDO SAINT PAUL LES DAX - 21/10/2018 (assaisonné façon China Girl avec un soupçon de Denis Graffiti Loeb)

le dans Racine
CR RANDO SAINT PAUL LES DAX - 21/10/2018 (assaisonné façon China Girl avec un soupçon de Denis Graffiti Loeb)
Franchement pas engageant ce petit brouillard matinal en ce dimanche… Tant pis, les VTT sont chargés et on se dit qu’il va vite se lever, alors le conducteur Denis se met derrière le volant et Chantal, « à la place du mort » (un peu morbide non ?), direction Saint Paul lès Dax, avec plus d’une heure de route.
Il y a quelques jours, Denis me disait être usé par sa saison de randos et qu’il lui tardait de se poser un peu. Ben oui, le bougre, il n’a quasiment pas arrêté depuis le mois d’avril… Tant dis que moi, j’ai eu droit à 3 mois de trêve (forcée) ! Alors j’ai dû le motiver vous pensez bien !

Une fois sur place, nous saluons pas mal de têtes connues dont 17 membres du Club présents (joli score).

A 8 h 40, le départ est donné pour les 3 circuits : 20,30 et 40 kms. Les deux premiers partent dans un sens et le 40 dans un autre.

On se dit que la fête va être belle avec les copains et copines amoureux du VTT !

Et ce fut le cas : une majorité de jolis singles, très propres, joueurs et techniques, parfois avec des passages délicats dont une belle montée trop raide et sableuse à mon goût ! Que dire de certaines descentes bien pentues et notamment une très courte… A tel point qu’avec un petit groupe de vététistes, on s’est longuement tâtés à la passer sur le vélo ou à pieds... La deuxième option l’a emporté sur le groupe de 7/8 que nous étions, on a « jeté » le vélo et descendu presque sur les fesses ! Et là, je remercie deux personnes du genre masculin pour leur galanterie. Vraiment sympas les gars de m’avoir aidée !
Quelques parties roulantes pour assembler le puzzle et le tour est joué : 38 kms au compteur. Certes, il n’y a pas trop de D+ mais les coups de cul, ça use les gambettes ! Finalement, pour cette matinée, il n’en fallait pas plus pour régaler les avides mangeurs de singles….

Petit bémol que Denis me fait remarquer : avec ses 2 comparses du jour, ils ont été apparemment bouchonnés dès les premiers kilomètres par d’autres vététistes moins aguerris du 20 ou 30 kms. Ça casse le rythme certes mais tant pis pour eux, ils n’ont qu’à rouler moins fort !

Par ailleurs, les 2 ravitos auraient pu être un plus fournis en quantité et variés aussi… Et là, je me dis que la rando a dû être victime de son succès parce que Denis m’assure qu’il a pu manger des bananes et des abricots alors que je n’en ai pas vu la couleur.

Le balisage était correct ; il manquait peut-être quelques flèches notamment pour un single sur la fin que j’ai loupé, je devais suivre de trop près mes prédécesseurs qui ne l’ont pas vu non plus !?

Le prix est correct : 6 €, avec le sandwich (pâté) et pas la bière ?!

Dans tous les cas, merci à la capitale thermale pour cette cure « singlelistique » d’octobre et surtout à Stéphane, sans qui cette rando n’aurait pas gagné en qualité !
L’envie de revenir l’an prochain est déjà là.