News

Ascain 2018

le dans Racine
Ascain 2018
Rando Ascain par Patrice dit "pinpin" 7h du matin en ce dimanche, nous sommes 2 du club : VDK, qui m'annonce qu'il s'est couché a 4h du mat, et moi. Nous partons depuis MONT2, où nous récuperons Philippe Etechebarne du club de ST Medard direction le pays basque où nous attend le....soleil! Mais cela ne va pas durer! Aprés un départ légérement retardé nous sommes une centaine a nous élancer. Les premiers kms sur le bitume et en cote nous permettent de nous échauffer en direction du col de St Ignace, "le petit train de la rhune" pour ceux qui connaissent. Le maitre mot de cette matinée sera "boost" de la part de VDK qui avale les montées avec une aisance déconcertante, mais quel est donc sa potion magique? Les montées et descentes s'enchainent et nous arrivons enfin au ravito au 12 kms où se mêlent vent, pluie bref un temps de chien qui va nous suivre tout le long de la matinée. Nous partons sur la boucle du 27 kms au milieu de singles à flanc de montagne et de pistes plus larges en sous bois pour nous amener du coté de St Pée sur Nivelle. Certaines montées se font a coté du vélo, c'est la pente et surtout la boue qui nous y obligent! 2eme ravito aprés concertation nous ne partons pas sur le 31 kms (personnellement j'avais les "cannes" comme on dit), nous voila repartis pour la descente finale sur Ascain, dans une pente rendue boueuse par la pluie et les pierres! je me fait doubler par 2 ovnis surgit de nulle part que l'on retrouveras plus tard devant une bière! Direction lavage de vélo (vu l'état dont il se trouve) ou je découvre le pot au rose de VDK! Mais oui il nous a chambrer avec son VAE préter par notre ami christophe! Par TOUTATIS!!! il est malin notre VDK! Pour résumer: super rando, super balisage, les ravitos correct, une météo excécrable et un VDK " booster" par son VAE!

les aventures de ciryl

le dans Racine
les aventures de ciryl
Ce samedi 17 mars, le réveil était programmé pour 5h00, il n'a pas eu l'occasion de sonner j'étais réveillé dès 4h00.

Départ à 5h30, pour une heure et quinze minutes de route pour me rendre à Séméac.
J'arrive à 6h45 et déjà pas mal de cyclistes étaient présents pour ce brevet de 200km. Je récupère mon carton qui sert à valider les points de contrôle.
Je sors le vélo de la voiture, le pneu avant est à plat... ça commence bien... un coup de préventif par la valve, je gonfle, ça à l'air de tenir, je me dis que j'ai bien fait de passer en tubeless.
La température est fraiche, 3°c en ce matin de mars, je m'habille chaudement, je n'oublie pas mes chaufferettes aux pieds et à 7h30 le départ est donné.
Nous sommes un peloton de 35-40 cyclistes, direction plein nord vers Nogaro, les premières montées arrivent et déjà les écarts se creusent.
Ça monte, ça monte et ça monte, au 20ème kilomètre, on dépasse les 500m de D+.
Passage à Trie sur Baise à 8h36 pour le premier point de contrôle, une file d'attente se forme déjà devant le seul café ouvert pour récupérer un coup de tampon, preuve du passage.
Ne voulant pas perdre trop de temps, je choisis de faire une photo du vélo devant le panneau de la ville, c'est un moyen autorisé par le règlement.
La météo est pour l'instant clémente, il y a aura du vent de travers en rafale pour le reste de la journée, pas trop gênant.
Je roule en groupe par moment, puis seul, puis de nouveau en groupe, je me fais dépasser, j'en dépasse d'autres mais toujours à un rythme paisible, le but étant d'arriver frais à l'arrivée.
Arrivée à Nogaro à 11h30, 100ème kilomètre et deuxième point de contrôle, un bistrot dans le centre me met le coup de tampon, un café, un sandwich, 20 minutes de pause, il va être temps de repartir.
Toujours ce vent, un soleil radieux, il fait 17°c, je me déshabille et enlève les chaufferettes, le fond de l'air est frais mais je suis à l'aise.
Après avoir roulé plein nord, direction plein sud pour retourner vers Séméac, traversée à nouveau du Gers avec son relief vallonné, ça monte et ça descend à n'en plus finir.
Les kilomètres défilent petit à petit, je suis seul, on voit les Pyrénées qui se rapprochent et le ciel qui s'assombrit...
140ème kilomètre, un coup de mou se fait sentir, j'ai faim, pas un commerce à l'horizon, rien dans la sacoche. En fouillant mieux, je trouve un paquet de gâteaux, des Oréos périmés depuis 6 mois. Hummmm c'est fade.
Je passe la commune de Ponson-Dessus, les rafales de vents se font de plus en plus fortes et les premières gouttes de pluie font leur apparition.
Je m'arrête, j'enfile l'imperméable et voilà la grêle, ça fait mal à la tête même avec le casque.
175ème kilomètre, Pontacq, 3ème et dernier point de contrôle, c'est le déluge, la pluie n'en finit plus, je suis trempé et j'ai très froid, la température affichée sur le GPS est de 2°c, soit 15 degrés de moins que quelques heures en arrière.
Voulant arriver au plus vite, je choisis de nouveau de prendre une photo du vélo avec le panneau de la ville.
Il reste 25 kilomètres, j'arrive à Séméac à 16h20, un café bien chaud m'est servi.
Je donne mon carton de pointage à l'organisation, il est vérifié, le brevet de 200km qui en faisait 201 est validé en 8h50 pauses comprises.

Rendez-vous le 7 avril à Soumoulou(64) pour un nouveau 200km et le 14 avril pour un 300km à Pierrefitte(65)

Rando des Costalats - 11/03/2018

le dans Racine
Rando des Costalats - 11/03/2018
13 participants de Saint-Sever pour la rando en marge du trail des Costalats à Mazeres-Lezons ce 11 mars. Dans le désordre, et désolé si j'oublie quelqu'un: kiki, jean-luc, freddy, roger, jean-yves, florent, carole, kerian, pascal, kono, ratier, bernard et moi-même.
Le temps est resté sec, on ne peut pas en dire autant du terrain, vu la météo des jours (et semaines) précédents... La première ascension a donné le ton : tout le monde à pied en poussant le vélo, puis bonne descente bien grasse et glissante à souhait (le pied). C'est d'ailleurs un schéma qui s'est répété presque toute la matinée : montée énorme (+ ou - sur le vélo) et bonne grosse descente en glissade (idem). Youpi.
Côté ravitos, c'était pas mal du tout, avec mention spéciale chez gérard qui avait sorti la tireuse à bière et la chorale des pintayres pour l'ambiance...
A noter une bonne partie du circuit (de 35km et 1000d+ pour tout le monde ; sauf pour kono qui a du totaliser à peu près 50km et 1500d+ à force de faire 2 fois chaque montée) partagée avec les coureurs, au demeurant impressionnants de vitesse, mais pour certains pas très d'être patients quand ils étaient ralentis par des vélos...
En bref : rando énorme, vivement l'année prochaine !

Rando de Tartas par Shakira

le dans Racine
Rando de Tartas par Shakira

En définitive plutôt bonne fut cette matinée passée en Pays Tarusate à l’occasion de l’ouverture du CODEP 40. La pluie au départ cessera assez vite et reviendra que brièvement plus tard, c’est tout ! Dommage pour ceux qui auront jeté l’éponge en raison de cette météo matinale annoncée peu engageante car le parcours proposé pour un début de saison est bien, une habitude à Tartas !! Nous roulons sans glissades et toujours avec autant de plaisir sur les singles longeant le Retjons ou autre ruisseau, des petits bourbiers par ci par là mais globalement çà passe sur la selle tout comme la plupart des coups de cul. Sur les pistes, le sable bien humide et bien tassé facilite le roulage sans y perdre trop de jus.

Rien à redire sur le balisage, on ne manque de rien aux 3 ravitos, le deuxième « salé » se fera dans un local de chasseurs et eux-mêmes nous proposeront de la bonne viande de sanglier. Suite au dernier arrêt ravito, les 10 derniers kilomètres sont roulants, alternances de chemins boueux et routes, pour ma part ce retour conviendra à mes jambes qui n’étaient plus habituées à bosser autant…

Merci aux sympathiques organisateurs du club de Tartas pour cette belle rando de reprise