News

Renung - 29 mai 2016 (par Thomas)

le dans News 2016
Renung - 29 mai 2016 (par Thomas)
Forte délégation de maillots aux couleurs de St Sever en ce dimanche matin à Renung. Sur 80 participants il y a 16 maillots jaunes et noirs.

Le temps est incertain, mais sûrement meilleur qu’à Bidarray…

C’est parti pour 40km sur les sentiers autour de Renung.

Après 1km de bitume première petite descente en chemin et entrée dans un bois, ça bouchonne déjà.

Du coup le premier coup de cul ça bloque. Faut dire que ça glisse pas mal.

Et ma chaîne fait des siennes, plus du tout habituée au démarrage en côte dans la boue après 4 mois au sec dans le garage.

Le single se poursuit, ça monte un peu, ça descend un peu, ça tournicote entre les arbres, c’est sympathique.

On rejoint ensuite les bords d’un lac, le single est plus étroit et encore plus agréable, et plus sec ! on alterne goudron et chemin, un peu de bordure de champs et un peu de singles, l’allure est soutenue malgré le vent de face.

Le premier ravito arrive très vite, au bout de 10km, à mi-chemin de la rando on est aux berges de l’Adour, avec 2 singles agréables entrecoupés de zones plus roulantes.

Retour sur Duhort par la route de la plaine, St jean de la Castelle et la côte dite « de Guérard », bien méchante.

Le 3è ravito situé en haut est le bienvenu. Les averses commencent à tomber, et après un soleil relatif depuis le départ c’est maintenant bien couvert et humide.

On arrive sur Duhort par un chemin forestier, traversée du village puis on monte le côté qui va sur Cazères, ça commence à piquer mais les 2 plus méchantes sont à venir avec une côte goudronnée qui amène sur Renung, mais ces petits joueurs d’organisateurs nous font redescendre une piste herbeuse avant de remonter un chemin pentu, humide et bien glissant qui sera l’ascension finale, celle là pique vraiment les jambes.

Au final 43km, 550m D+ et l’estomac dans les talons, le sandwich et la bière sont les bienvenus !

On retiendra de belles portions de single, passage dans des lits de ruisseaux, quelques descentes amusantes puisque glissantes, et la possibilité de travailler le foncier sur les parties plus roulantes ! Une sortie complète en somme. Bons balisages et ravitos.

Et la campagne autour de Renung mérite le coups d’œil.

Merci à Lous Pegots.

Castelnau-Tursan - 22 mai 2016 - Man vs Wild version locale (par Emeric)

le dans News 2016
Castelnau-Tursan - 22 mai 2016 - Man vs Wild version locale (par Emeric)
Plusieurs points communs avec le CR précédent (St-Pée) : boue, pluie, vent...

Départ à 8h30, tous les espoirs sont permis : la pluie s'est arrêtée, ou presque. 3 circuits proposés - 15, 25 et 40 km.

Bien peu de courageux au départ du 40, compte-tenu de l'impact de la météo de la nuit précédente sur le sol argilo-glissant, qui a dû en rebuter quelques uns...

Nous étions donc 4 de St-Sever si je n'oublie personne (Geoffrey, Cédric, Olivier et moi-même) au départ du 25, j'admets qu'on n'a pas pris trop de risques.

Donc 1ère partie du parcours plus qu'agréable en sous-bois, et plutôt technique pour qui voulait essayer de tout passer sur la vélo - du genre pédalage dans la semoule en montée, et quelques doutes dans certaines descentes quant au décrochage imminent de la roue avant.

Un petit coup d’œil au compteur après 3 quarts d'heure de bike&run : 6kms seulement... Certains commencent à se demander si c'était bien prudent de partir sans lampe frontale, au cas où pour le retour.

Premier ravito (classique mais bien garni, et prévisions météo hyper-optimistes des Hyènes en poste : "tel que c'est parti, çà va pas tarder à sécher!"

La suite s'est révélée plus simple, à base de pistes, et chemins divers, et même un bout de route - mais c'était sans compter sur l'amoncellement discret de nuages, dans toutes les directions.

A partir de là : se référer au CR de Ben : averses (merci au propriétaire du hangar agricole...), bourrasques (mode petit plateau et vélo penché sur le plat), et ainsi de suite sur quelques kilomètres.

Second ravito, plus motivant que le 1er grace à l'association rosé / pâté qui redonne la patate, et c'est reparti pour des singles bien sympas encore une fois, dans les bois où au moins on est un peu à l'abri des éléments.

Du coup j'ai fini par perdre mes camarades sangliers à quelques encablures de l'arrivée, sniff.

En conclusion, très belle rando, qui mériterait d'être réessayée par temps sec.

St-Pée (64) - 22 mai 2016 - Man vs Wild (par Ben)

le dans News 2016
St-Pée (64) - 22 mai 2016 - Man vs Wild (par Ben)
Debout à 5h15, il ne pleut pas, c’est déjà ça…
A proximité de Dax, rideau de pluie! On en rigole… Avec les prévisions annoncées, c’est pas possible que ça dure toute la matinée…

Le Pays Basque en approche, pas une goutte de pluie, on a la banane.
Etonnament il y a quand même un peu de monde au vu des prévisions, à vu d’oeil, on table sur 80 vttistes.

Parti avec Koko et Kiki, on retrouve sur place VDK, Ride et un membre de St-Médard, était également présent des membres de St-Mardin-d’Oney.

8h30, c’est parti. D’entrée, ça monte bien, à froid ça réveille… On arrive sur des traces empruntées à la rando d’Ascain il y a quelques semaines, et notamment 2 descentes qui lorsque c’est sec, sont assez chaudes : très pentu avec une énorme ornière où si tu la prends, t’es mort; mais alors là avec la boue, c’est juste hyper dangereux mais tellement bon au final.

A partir de ce moment là, âmes sensibles d’abstenir de lire. ^^
Un peu de pluie, beaucoup de pluie, hop on met le K-way, du vent, beaucoup de vent, un peu grésil, plein de grésil plein la geule.
On monte jusqu'à une antenne où tu contre-braques car le vent te pousses violemment…

Enfin le premier ravito où les bénévoles sont dans le fourgon au vu des conditions, Je ne vois pas mes camarades arrivés, j’attends, je sens le pépin mécanique… On me propose gentiment d’attendre dans le fourgon, il pleut plus que jamais… J’appelle les konos, ça répond pas… Je demande au peu de monde qui arrive si ils ont vu des jaunes et noirs… Je décide de repartir avec un groupe où il y avait des membres de St-Martin-d’Oney et c’est là que je vois arriver les konos! Kono fils avait pété sa chaîne, je lui laisse le soin de vous expliquez comment il a fait… ^^

Descente avec grésil dans la geule, on y voit rien et enfin le temps se calme, quelques gouttes mais rien comparé à ce qu’on a pris…
A partir de ce moment là, on se régale, montées en pierre en mode tracteur, descentes exceptionnelles, singles… Tous les ingrédients qui font qu'on adore le Pays Basque...
Kono fils a fini sans frein avant, mais ce n’est pas un problème pour le descendeur qu’il est.

Excellent lomo à l’arrivée. ^^

Bonne semaine à tous et vivement Bidarray dimanche!

Hiruzango - 15 mai 2016 (par Ben)

le dans News 2016
Hiruzango - 15 mai 2016 (par Ben)
Direction Hasparren avec Koko, Kiki, Jean-Luc, Pascal et Yannick.

Le temps est clairement dégueulasse mais j'y crois, le soleil sera là!
Après avoir emprunté des "mono-routes" puis un chemin boueux un peu cabossé, on se gare.

Les vieux roublards du vtt nous expliquent qu'il ne vaut mieux pas oublier le porte monnaie pour aller s'inscrire.
En effet, pour atteindre la bergerie et donc l'inscription, ça monte sévère... Ça annonce la couleur.

Café pour certains, et c'est parti!

D'entrée, de la bonne côte avec supplément pierre, du monotraces en dévers où il ne vaut mieux pas regarder vers le bas, un peu de descente et nous revoilà à un endroit où l'on est déjà passé...

De toute évidence, on s'est planté... Pas grave, c'est tellement bon. ^^

On comprend notre erreur et c'est reparti, on fini par atteindre le mont Ursuya, légère brume mais on a quand même une belle vue et surtout le soleil commence à pointer le bout de son nez.

Descente à fond les ballons, et là tu crois que c'est fini, et béh non, ça monte encore et encore... On finit par arriver à la bergerie.

Au final, 28 bornes et 1100 de D+.

Une bonne matinée avec les konos, avec en prime, une très bonne restauration, super sandwich lomo ou moutons et frites maison svp.

La vidéo arrive, et oui papy électro a joué le cameraman!

Edit: la vidéo est là