News

Rion - 15 mai 2016 (par Denis Graffiti)

le dans News 2016
Rion - 15 mai 2016 (par Denis Graffiti)
Après les superbes randos de Lesperon et de Téthieu, il y avait le choix pour ce 15 mai : Hasparren, son dénivelé et ses superbes paysages, Ledeuix et son pinard liquoreux, Rion des Landes et ses superbes singles.

Mon choix se portera sur Rion, une valeur sûre et plus proche que Hasparren. On est 15 du club à avoir fait le déplacement.

Sur place, l’accueil est chaleureux avec café et petits gâteaux offerts.

Après le petit débriefing habituel pour bien identifier le balisage du circuit, les 211 vététistes s’élancent sur ce parcours qui promet.

Comme souvent les premiers kms sont plutôt roulants, ce qui est idéal pour se chauffer.

Très vite les premiers singles arrivent, la trace est toujours super propre, balayée ou soufflée (ce qui tend à devenir la norme !), le grip est parfait, c’est fluide, tantôt rapide, tantôt technique, avec tous les ingrédients pour nous donner la banane.

La boucle supplémentaire du 45 empruntera les singles de Tartas toujours aussi plaisants.

Le retour se fera encore sur des singles (un mot qui revient souvent), c’est technique à souhait avec des descentes raides et parfois sableuses où il était facile de perdre l’avant; idem pour certaines montées ou le sable sec rendait difficile les ascensions, mais ça passait.

Retour sur Rion pour savourer une petite bière, manger un sandwich et refaire le parcours avec les potos.

Pour résumer : encore une superbe rando, balisage parfait, un poil de sable mais pas trop.

Le bémol concerne les passerelles pas forcement adaptées à la pratique du vtt, étroites, avec pour certaines des marches, parfois en dévers et sans grillage; certaines commençaient même à pourrir et à céder sous les passages répétés, c’est un peu dommage et obligeait à descendre du vélo (tous les clubs ne peuvent pas se venter d’avoir les frères Eifel comme membres… :) )

Une de ces passerelle mal négociée me vaudra même de finir sur le cul (j’ai remplacé Pascal parti roulé sur Hasparren)

A refaire l’année prochaine !

Denis Loeb !!


Edit: complément de Manu, Run & Bike Rionnais
Les photos:
https://goo.gl/photos/zEJmYQSbbYeH4WK99

La vidéo réalisée par Manerik:
https://www.youtube.com/watch?v=HbF14c-ViY8

Tethieu - 8 mai 2016 (par Buzz)

le dans News 2016
Tethieu - 8 mai 2016 (par Buzz)
Nous étions 23 membres du club de Saint-Sever présents à la randonnée de Tethieu.

La veille encore j'hésitais avec la valeur sûre de Léon planifiée ce même jour.

Ayant déjà roulé à Lesperon précédemment je me suis fait la réflexion et apparemment je n'étais pas seul, que Léon faisait un peu loin.

Ma foi, on doit tous intégrer consciemment ou non ce paramètre car je n'ai pas vu de représentant de Léon à Samadet non plus.

J'ai donc donné ma préférence à la proximité et au club non affilié à une pseudo Fédé ce qui me laisse l'impression de participer à un commerce équitable. Équitable en effet, c'est à dire qui profite à tous? Tant du côté modeste du coût de l'inscription que dans les circuits proposés 25 ou 40 km.

Équilibré aussi avec un début roulant pour le drainage du départ, un cœur de circuit ludique et technique et un final ou les avions de chasse ont pu s'arracher sur le grand plateau.

Pas de grand plateau pour pour ma pomme et c'est sur mon fidèle 32/18 que je pars en compagnie de mon poto réré que j'ai embarqué le matin de bonheur.

Le rythme monte vite, trop vite pour mon pote qui a du mal à la chauffe.
Cette première partie reste idéale pour les multi qui s'échappent.
Lolo, lui, me suit tant bien que mal jusqu'au 1er ravito mais sous prétexte de devoir rentrer de bonne heure (jour du poulet oblige) il se met en mode ortolan et décide de finir sur le petit parcours. Fiiiiiiiiii faut se reprendre là mon lolo. T'as raté un beau tracé.

J'enclenche donc et attaque bien chaud la portion single du circuit. Quelques multi me ralentissent par leur manque de cuisse et d'expérience mais je rattrape tout de même un groupe de jaune.

Philippe P d'abord sur les exigeants monotraces où il fallait de bonnes jambes et reins pour encaisser les permanentes bosses et virages très serrés et passer quelques trous de tourbes bien profonds.

Le cintre passait à peine à certains endroits.

uis Pascal, Yannick en VAE et Carole au deuxième ravito. Sachant le circuit plus roulant à partir de là je m'échappe avant eux et mouline comme un débile pour essayer de gagner un peu de temps.

C'est vers la fin qu'ils me repassent en trombe l'un sur 300watt mini en VAE et les deux autres sur leurs VAV (Vélo Assisté de Vitesses ).
Pas moyen de les tenir.

Et voilà le Phiphi P qui me raccroche!! là par contre je ne lâche rien et arrive avec lui pour déguster la binouse bien fraîche et bien servie par cette sympathique équipe de Tethieu.

Bon choix en finalité cette randonnée. Beau circuit, bien tracé avec tout ce qu'il faut pour que tout le monde prenne son pied. Environ 40 km en SS en 2h 15 ! ça a voulu rouler!

Rien a signaler du côté fléchage. Nickel, sauf peut être pour La chère et tendre de Denis qui est arrivé environ une heure après. Il en faut toujours un c'est comme pour les gamelles, pas vrai Patrice D ? Pour une fois que ce n'était pas Pascal ou Yannick.

Buzz

Léon - 8 mai 2016 (par ragdab)

le dans News 2016
Léon - 8 mai 2016 (par ragdab)
Label UFOLEP organisé par cyclo-léon

Signalisation du lieu du départ sur la route déjà mis en place a 7:00 IDEAL

6€ /25 ou 35km (300D+) ou 45km (500D+) en fait 36 et 46km; le prix comprend l'inscription, 1 sandwich, 1 boisson a l'arrivée.

160 VTTistes, 80 marcheurs et 70 cyclotouristes.

Au micro Pascal de l'organisation nous annonce qu'ils ont modifié le circuit pour le rendre plus accessible pour cette 5ème édition.

Pour les plus exigeants, une boucle de 10km plus aggressive est proposée entre les deux ravitos.

Départ 8H30, le fléchage est honnête, il y a 6 repères sur la trace pour se localiser au cas où.

On contourne l'étang de Léon en direction du Nord, les berges sont très empruntées, c'est lisse, le monovitesse est dépassé.

On traverse une petite plage (200m), passages en sous bois , passerelles, c'est varié, je ne m'ennuie pas.

Les traversées de routes sont sécurisées, je me plante dans un chemin qui monte un defaut d'attention, les balises étaient a gauche, demi tour et tourne en bourrique dans un pré, la trace est ludique, je passe même dans un fossé asséché qui est marrant à rider (virages relevés)

Enfin je rentre dans LA forêt des Landes, vallonée, surprenante, fourbe.
Par endroit, il y avait le choix entre deux traces, (facile/difficile), la rudesse se résumait en un itinéraire bis plus long, avec généralement une descente abrupte et enssablée, j'ai relevé 4 descentes piegeuses pour le VTT hésitant.

Une montée un peu raide et c'est le 1er ravito, posté sur une crête au milieu de nul part.

Tartines confiture marque repère abricot ou fraise, TUC, pain d'épices, quatre quart, menthe à l'eau, ça repart:

Joli secteur qui serpente dans les buissons, ça monte modérément, la trace est sinueuse en lacets pour éviter le coef directeur trop brutal, du pur plaisir.

Le sentier est "roux" un mélange d'humus et de sable, j'attaque l'accroche est fabuleuse, la roue avant ne se dérobe pas meme dans les virages appuyés.

Bifurcation 35/45km, ce secteur est tellement sympa que la décision du 45 s'impose.

Je gravis la dune via un sentier du même accabit, a peine plus pentu, derrière la dune, un lotissement surgit de nul part, petite descente en devers, on évite le lotissement fantôme.

Pascal nous a concocté un petit parcours aux petits oignons dans la forêt, on monte, on descend à bonne allure, du chemin de crête, ils ont poussé le vice jusqu'a mettre des arbres en travers du chemin (à 2 reprises).

Cette boucle est majoritairement singletrack, les racines se transforment en tremplin, le sentier est bordé de bruyères, fougères, Berberis, le chemin est très étroit et je redoute la souche cachée sur les cotés.

Descente à mach2 dans une monotrace de folie (photo)

Passage dans un espace fraîchement déboisé, le chemin est bien enssablé mais ça passe.

Le ciel voilé ménage nos organismes sollicités, je traverse une route, retour sur le parcours 35km:
Chemin large en sous bois, passage bien amusant au bord d'un ruisseau, je n'ai pas osé traverser le poteau en ciment qui faisait office de pont sur le bike. trop risqué...

Le sentier est terrible, certains passages sont tendus, on surplombe une ferme/écurie.

Traversée de route, "ravito dans 1km..." du sous bois, toujours du sous bois, j'immortalise un déchargement sauvage d'enculé, et deuxieme ravito au fond du chemin.

Du sentier monotrace très roulant, qui longe une piste, je mouline. ce n'est pas ma tasse de thé... enfin il y a ces sentiers, bosselés, zigzaguant entre les arbres, avec des ornières, des touffes d'herbes, ça secoue... passage sous un tunnel de bambou, so exotic!

Puis contournement d'un plan d'eau, chemin plus large, herbe fraîchement tondue, chemin de berge, fossés, passerelle...

Chemin large, petite portion de route, arrivée 12:07.

Lavage de vélo efficace (pour une fois qu'il y a de la pression!!!)
Un shop expose vélos et matos.
Buffet froid avec cacahuettes, Curly, TUC, jus d'Orange Eco+, Coca cola, rouge, rosé... Plutot généreux comme attentions.

les +
prix contenu
tracé ludique et accessible
convivial et passionnés

Les -
parcours trop accessible, sans grosses difficultés

Arengosse - 7 mai 2016 (par radgab)

le dans News 2016
Arengosse - 7 mai 2016 (par radgab)
rando de ARENGOSSE 7 mai 2016...

Le mois de Mai est le mois des Randos; profitons en...
5€, 25 ou 45km, 3 ravitos, 60 VTTistes au depart.
Organiser une rando un Samedi, pourquoi pas, mais c'est réduire le nombre potentiel de participants (ben oui, le Samedi c'est bien connu, on se retrouve tous chez Edouard pr remplir le caddie de cochonneries)

Levé 5H00, ça pique.

7h00 sur place, comme d'hab, trop tot pr localiser le spot du départ.
7H30, ça y est, je vois où ça remue.
8H30 passé, on suit un 4X4 avec une remorque bleue qui nous escorte jusqu'a la lisiere de la foret.

Ils ont passés une large tondeuse , le chemin mesure 1m de large, c'est bosselé et chiant. La terre remplace le sable que je connais, c'est plus dur sous les roues, je rebondie, c'est nul.

Alternance de pistes 4x4, avec de l'herbe verte au milieu, des montées douces comme du velour, qui se passent a bonne allure.

Le pelotton de tête est déjà loin, je m'arrete souvent prendre des toffs.

Le niveau technique est au plus bas, on a meme emprunté un chemin lissé par un bulldozer.

C'est une épreuve que de stopper en plein sentier pour shooter, là ou je préfèrerais doubler tous ceux que la moindre difficultée effraie.

Le stade montois (les grosses cuisses qu'un trottoire effraie) devaient etre present, ils ont atomisés la rando comme si c'etait une epreuve de CLM.

Et moi je m'arrete tous les 3km pr immortaliser le paysage...

Grosso modo, comptez 50% de piste forestieres, 4x4, empierrée de caillou de St Martin d'Oney (jaune), 40% de single, bien ludiques, sans etre techniques, j'ai adoré la mini DH dans une rampe (snake) Lilian nous avait fait decouvrir ça a la SSXL. Tres emprunté au free ride snow genre X game, mais où on ne décolle pas.

J'ai aussi le souvenir d'avoir longé un grillage qui délimittait une reserve naturelle a droite, un marécage. le single etait bien sportif.

Le meilleur tracé s'est trouvé apres le 2eme ravito, du single en foret, qui monte, qui descend, des modules (passerelles, troncs d'arbres en travers). QQues portions communes avec le 25km, mais je n'ai pas croisé grand monde.
Des portions sableuses (1km en tout), du chemin, du bord de ruisseau, de quoi montrer la flotabilitée superieure du FATBIKE (mais pas que)
on a longé le Bez, ce qui m'a beaucoup inspiré.

Ravito:
oranges, bananes (decidement c'est la saison...)chocolat premier prix, et c'est tout...
déshydraté? sirop de menthe, et Tursan au 1er ravito uniquement...
j'ai bien vu au 2eme ravito un petit paquet de tranches de jambon fumé 1er prix mais j'ai pas osé.
Ben oui, pr 5€, on ne peut pas demander la lune.
Sur l'affiche, la pause gourmande devait etre reservée aux marcheurs (triste)

Big up pr le bon travail a la pioche pour les singles forestiers, desherbage nickel.

Une seule portion (2km) pouvait s'apparenter au tracé de LESPERON (Landes 40) concernant la netteté du revetement (un billard, toff), mais a choisir, je prefere 100x Lesperon pour ses singles bcp plus longs.
J'ai du mettre pied a terre 2x devant deux petites montées infranchissables; le reste, c'est roulable a volontée.

3eme ravito, (km 35) puis deux derniers petits singles plutot gras, une piste boueuse pr parfaire le maquillage, puis une piste seche où je constate qu'ils ne doivent pas être nombreux "finalement" devant moi .

Ca parle deja fort dans le bistrot du bourg, le Baby foot n'est meme pas un Bonzini: je me casse.

les +
le prix 5€
le balisage au top
la qualité des Singletracks

les -
pas d'ambiance
ravittos cheap
seulement 40% de singletracks sur le 45km
qques filles mais toutes sur le 25km