News

Téléthons 2015

le dans Racine
Téléthons 2015
C'est la période du Téléthon, il y a abondance de possibilité de rouler et de faire une bonne action par la même occasion. Amou, Benquet, Haut Mauco ou pour les plus courageux (ou ceux qui aiment beaucoup le gâteau basque) Hasparren, se décarcassent pour la bonne cause. Allez les remercier.

Pour vous donner envie, une vidéo (de celui de Magescq) aux cadrages et montage toujours aussi soignés par le grand Maneric.

CANI VTT à Hagetmau (par GTi)

le dans Racine
CANI VTT à Hagetmau (par GTi)
Video (un peu longue) à télécharger (de Philou et Hadrien)

Dimanche bien sympathique à Hagetmau pour le cani vtt.cani cross .cani marche et cani enfant.
Que de chiens allant du York au lévrier en passant par husky.berger....
Vraiment top ces challenges et beau parcours avec le Louts et lac d'Ages . Des points à améliorer, mais vraiment très joli attraction. A force de tourner on a fait 27 km .avec le froid au début mais un superbe soleil après.

Vivement la seconde édition

Retour sur Catalan’duro: enduro de Corbères (66) du 7 novembre (par Tom)

le dans Racine
Retour sur Catalan’duro: enduro de Corbères (66) du 7 novembre (par Tom)
Photos

Pour bien finir l’année j’ai décidé début septembre de m’inscrire à l’enduro de Corbères, le terrain et le climat changent du 64 ou 65 et de plus cette année la plupart des enduros de la région ont eu lieu au printemps ou cet été et je n’avais pu faire jusque-là que l’Enduro d’Aure en juin.

Direction donc le 66 le 6 novembre à 12h30, près de l’Ile sur Têt, dans le petit village de Corbères pour une (seule) journée d’enduro mais a priori bien remplie puisque 6 spéciales sont prévues pour 1200m D+ et 30km environ. Ca paraît presque gentil … mais c’est de l’enduro et le cumul descentes à donf et remontées sur le vélo en général ça calme bien.

J’ai la plaque 164, ma SP1 est à 9h29 avec 40 min de montée au départ de Corbères par chemin et piste DFCI, c’est parfait pour se mettre en jambes, pas trop raide, et le temps est au beau fixe.

Je pars à 8h30 du village et monte tranquillou, j’arrive 15 min en avance, largement le temps de regarder mon vélo que j’avoue ne pas avoir pris le temps de vérifier depuis sa dernière sortie. Fidèle à lui-même il est impec’, pourtant je ne l’ai pas ménagé depuis cet été avec quelques sorties enduro au Pays basque et 2 sorties DH à Cauterets et au Pic du Jer. Décidemment ce Giant ne cesse de me surprendre, en bien ! Mais c’est bientôt à moi je m’approche du départ de la spéciale. Nous sommes 300 inscrits, ça bouchonne un peu pour le placement mais on y arrive. Nous sommes sur un petit sommet à environ 500m d’altitude au-dessus de Corbères, vue sur le massif du Canigou, c’est top.

La végétation est constituée de chênes verts et petits arbustes et le sol alterne rocaille, terre meuble, humus. Départ toutes les 20 secondes. La SP1 met bien dans l’ambiance avec un joli single tortueux dans les arbres, un joli passage en rochers et de la relance qui tue avant le final. 6min35s pour moi et je suis déjà pas mal secoué. 30 min de liaison pour repartir près du départ de la SP1 pour la SP2 qui sera assez similaire. Ici il n’y a pas beaucoup de pente, souvent de la relance voire carrément de la montée pendant les spéciales mais les singles sont très tortueux, on ne peut pas vraiment aller vite et il y a pas mal de pièges entre les arbres, les racines, les souches et bien sûr les cailloux et autres rochers.

La SP2 est plus longue et plus physique, 9min49, arrivée dans le village de Corbères. Comme à chaque début d’enduro j’ai déjà l’impression d’être dans le rouge tant on tire brutalement sur la machine dans ce type d’épreuve. Et je suis toujours léger niveau entraînement il faut dire… La SP3 part d’une autre colline juste au-dessus du village, là où il y a le château d’eau. Ça grimpe fort, plus de 15% à vue de nez, heureusement pas très longtemps.
Le début de la spéciale est OK, mais sur la fin il y a un passage en rochers, en dévers et avec un ravin à droite, le rocher est humide et mon vélo se dérobe et pars à droite, j’amortir lourdement avec le fessier, récupère le vélo qui se fait la malle et remonte pour redescendre aussitôt face à un espèce de petit précipice, je sais pas comment les mecs le passent à vélo moi je descends, même à pieds c’est chaud, je remonte 2 mètres plus loin sur le vélo et fonce pour terminer. 4min33s.
Il fait maintenant largement les 25°C prévus, boire et boire encore, tomber une couche et c’est reparti pour 40 bonnes minutes de liaison et une spéciale 4 qui, suite à un problème de chronométrage sera finalement annulée pour le classement. Dommage car elle avait été bien physique, tout ça pour rien au final !

Les SP5 & 6 partent encore du sommet de cette petite montagne et sont assez similaires au premières : single dans la forêt, quelques passage de rochers, peu de pente, pas mal de relance, fatigantes en fait. Le final de la SP5 se fait dans le lit d’un ruisseau plein de rochers bien glissants, assez chaud. La SP6 arrivent au centre de Corbères pour un final assez fun avec des passerelles juste avant la ligne d’arrivée. Je finis sur les rotules avec le bide retourné (je déclarerai une gastro le lendemain…;), mais avec l’envie de recommencer le weekend prochain comme toujours !

Sur les 300 au départ, 245 terminent et je me classe 194è, bien loin de ce que je pensais mais ça a été très serré car le gars derrière moi (plaque 165) ne m’a jamais doublé au cours des spéciales et au final il m’a mis 20 places ! Temps de pédalage 3h45, temps total en spéciales 39min35, 27min55 pour le vainqueur Remy Durand.

Bonne organisation, excellents ravito et repas sympa avec comme animation le team de trial de Corbères.

Xème Raisin d'or (par Marc)

le dans Racine
Xème Raisin d'or (par Marc)
Une vidéo (de GTi) + un superbe montage de Médoc Freeride + quelques photos

Dimanche 8 novembre, tôt le matin, rendez-vous au parking de Bricopro pour Kiki, Jean-Luc, Pascal, Carole, Jean-yves, Kono et moi-même pour prendre le départ ensemble en direction de Sauternes pour la dixième édition de la Raisin d'or. (Arrêt à Mont de Marsan pour récupérer un collègue montois dont j'ai oublié le nom).

Nous arrivons donc à Sauternes ou le parking est déjà assez rempli. Avec Kono nous avons préparé une petite surprise. Deux vélo de femme Motoconfort de 1975, tout droit sortis de la déchèterie, entièrement d'origine, avec garde boue, lumière, dynamo, porte bagage et transmission 46/18 SS. Dès la sortie des bicyclettes du fourgon, on peut voir sur tous les visages des sourires, et des rires se font entendre.
L'accueil est sympathique sur un beau domaine.

Avant le départ nous sommes encouragés par une très grande majorité de vttistes et de marcheurs sans oublier le speaker qui insiste sur le fait que les saint-Severins sont courageux et vaillant.
Nous partons donc les DERNIERS, et, motivé par notre folie, nous appuyons aussi fort que possible sans ménager nos antiquités. Ravitaillement appétissant à mi-parcours avec pâté, saucisse, chocolat et j'en passe.

Résultat : Moins de 2h00 après sur une piste roulante manquant de singles à mon goût, mais dans un superbe cadre, nous avons parcouru 25km et nous terminons le parcours dans les dix premiers du 25.

Après les félicitations du speaker étonné de nous voir si tôt et quelques photos nous attendons notre fine équipe qui arrive peu à peu.

Un verre de Sauternes (3 pour Pascal) et une bière plus tard nous rentrons chez nous toujours avec le sourire et un bon souvenir de cette sortie Gironde - Vintage.